AppGallery continue de recevoir des applications pour le marché Belge

From EMUI.

AppGallery commence à avoir de plus en plus d’applications nécessaires au marché belge, telles que « itsme » ou bien les outils de BASE.

Article available in English | Artículo disponible en Español

En Belgique, le magasin d’applications de Huawei, AppGallery, est en train de se convertir petit à peu dans une alternative viable au magasin d’applications de Google, le Google Play Store. AppGallery à de plus en plus d’applications nécessaires dans le marché belge. Récemment, nous avions déjà jeté un coup d’œil aux diverses applications disponibles comme Wattpad, Deezer ou Booking.com, ainsi que de nombreuses applications de journaux étrangers. Cette fois-ci cependant nous nous focaliserons sur les applications destinées au marché belge.

Une application incontournable de nos jours est l’application de notre opérateur mobile, qui peut être utilisée pour vérifier notre abonnement et régler les factures correspondantes, ainsi qu’acheter des minutes ou des données supplémentaires. Il semblerait que BASE, l’un des principaux opérateurs belges, ait compris cela mettant sur AppGallery leur application d’abonnement My Base et leur application « BASE Cloud ».

Comme mentionné, BASE fait partie des principaux opérateurs du pays, étant l’un des trois opérateurs à avoir son propre réseau. Les autres sont Proximus (ex-Belgacom, l’ancien opérateur national) et l’opérateur français Orange, connu sous le nom d’Orange BE sur notre marché. BASE appartient à Telenet, un fournisseur d’internet qui fait la concurrence à Proximus et à VOO, bien que le marché principal de la société se trouve en Flandre. Huawei maintient une bonne relation aussi bien avec Proximus qu’avec Orange BE. Il est l’un de leurs fournisseurs principaux de matériel 4G et a aussi réalisé une série de tests avec ces deux opérateurs pour un éventuel déploiement du réseau 5G. Pendant ce temps-là, Telenet et BASE utilisent du matériel venant d’un concurrent chinois de Huawei, ZTE.

Si nous nous penchons sur d’autres applications, nous pouvons trouver « itsme ». Elle est utilisée pour s’identifier sur toute une série de sites web belges, comme des applications bancaires, des services publics ou bien pour signer des documents officiels. Nous voyons aussi l’ajout de l’application de la RTBF, un site d’information belge assez populaire parmi les francophones. D’autres médias francophones importants en Belgique sont La Dernière Heure (connu comme DH), RLFInfo, LeSoir, La Capitale, Sud Info [Sudpresse] ainsi que La Libre Belgique. Cependant, on peut accéder aux sites web des médias sans avoir besoin d’une application dédiée.

Au niveau des jeux, nous voyons l’ajout d’un jeu mobile assez populaire, « Saint Seya Awakening : Knights of the Zodiac », jeu qui a été fortement promu parmi la communauté francophone de YouTube, probablement dû au vaste marché que représente la France pour les produits dérivés de la culture japonaise, comme l’animé, le manga, les jeux-vidéos et la musique.

Ironiquement, la seule chose qui manque sur AppGallery pour l’instant, c’est le jeu « RAID : Shadow Legends », jeu qui a été promu sur YouTube de même que NordVPN (ce dernier est disponible à travers AppGallery). Évidemment, si l’on veut être honnête, il est difficile de nier que « RAID : Shadow Legends » est juste un autre jeu de basse qualité avec des mécaniques pay-to-win, qui fait que le jeu ne vaille pas le temps du joueur et il est connu à cause surtout de la vaste campagne de marketing. Pour ceux qui chercheraient une alternative, nous vous recommandons « Tales of wind », un jeu promu par Huawei il y a quelques semaines. Après avoir y joué trois semaines nous pouvons assurer avec certitude ce qui suit : le jeu est amusant pendant quelques semaines, mais devient rapidement un pay-to-win, avec des prix exorbitants pour les objets payants, au point de se dire qu’il s’agit d’une arnaque. Mais bon, il était amusant pendant un certain temps et puis le design des personnages est assez mignon. Alors, que peut-on demander d’autre ?

Ces ajouts à AppGallery montrent que certaines compagnies trouvent intéressant le poids de Huawei dans le marché belge. En effet, d’après StatCounter le fabricant de smartphones a un quota d’environ 16% dans le pays. Comparé à d’autres pays européens, ce 16% n’est pas si impressionnant. Par exemple, en Espagne, la marque a 21% du marché, tandis qu’en Italie, cela augmente a 25%. En France et en Allemagne, Huawei se retrouve avec 16-17% du marché, comme en Belgique. Les différents pourcentages ne sont pas négligeables, même si l’on peut se demander si le consommateur continuera d’acheter leurs produits ou bien passera à une autre marque si une solution au manque de services Google sur les nouveaux modèles n’est pas trouvée dans le long-terme.

Plus sur ce sujet:

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*