Nigel Farage devrait être remplacé par une plante au Parlement Européen

unsplash-logoFrederic Köberl

Il n’y a pas très longtemps, pendant le premier entretien entre Mark Zuckerberg et le Parlement Européen, nous avions pu découvrir l’utilité de Nigel Farage dans le Parlement Européen, au point d’être accusé de « Gaspiller l’argent des contribuables européens et de l’oxygène se trouvant à l’intérieur du Parlement Européen ».

Article available in English | Artículo disponible en Español

Article original publié le 4/08/2018

Vers la fin de mai (le 27/05/2018), nous avions publié un article en anglais intitulé « Résumé de l’entretien entre le Parlement Européen et Mark Zuckerberg ». Dans cet article, nous mentionnions déjà que Farage était en train de « gaspiller l’argent des contribuables européens et l’oxygène se trouvant à l’intérieur du Parlement Européen ». Il semblerait que nous ne sommes pas les seuls à avoir pensé cela, car Guy Verhofstadt en avait fait référence en 2012 en traitant Farage d’être le « plus grand gaspillage d’argent européen » et a encore répété ces mots en 2017. 

​Curieusement, dans la deuxième interview, Farage mentionne le fait qu’il se débarrassera de son salaire payé par l’Union Européenne une fois que le Royaume-Uni quittera l’Union Européenne. Cependant, ironie du sort, ce gaspillage d’oxygène demande maintenant de garder sa pension européenne une fois que le Royaume-Uni quittera l’Union. Cette pension, qui vaut quelque 73K £/année (80K €/an), est payée par le contribuable britannique. Celle-ci devrait faire partie de la « facture du divorce » qui serait payée par le Royaume-Uni à l’Union Européenne s’ils réussissent à arriver à un accord. D’après le raisonnement de Farage, il n’y a aucune raison pour qu’il souffre dans sa propre chair les conséquences de ses actions, bien que, en voyant la direction vers laquelle le Brexit se dirige actuellement, beaucoup d’autres souffriront de ses mensonges. Mais Farage réussira certainement à tourner la situation à son avantage et dire qu’il ne fait que rendre l’argent « volé par l’Union Européenne », comme s’il était une sorte de Robin des bois. Cependant, il faut se rappeler que Robin des bois rendait l’argent aux pauvres, tandis que Farage s’est acheté une maison qui vaut 4 millions de livres sterling.

Pour en revenir à Farage et ses interventions inutiles, nous croyons et proposons, de remplacer Farage par une plante (dans un pot, bien sûr) pour faire son travail au Parlement Européen. Notre raisonnement est que Farage se trouve là uniquement pour dire des conneries inutiles chaque fois qu’il vient (s’il vient, bien sûr, tandis que la plante serait présente 24 heures sur 24, toute l’année, même pendant les vacances !) et qu’il est payé un salaire vertigineux de 100K €/an (avant impôts), salaire payé par les contribuables européens (et donc par les britanniques aussi).

Tandis qu’on en parle, il a récemment été pris la main dans le sac en train de tricher sur les fonds européens, en utilisant le budget autorisé pour payer des assistants qui ne travaillaient pas sur des sujets liés à l’Union Européenne. Ceci lui a coûté quelque 35K £/40K € de son salaire. Bien qu’il ait évidemment crié qu’il s’agit d’une vengeance de l’Union Européenne, cette affaire rappelle étrangement celle de Marine Le Pen. Tous les deux se sont embarqués dans le même bateau et il est clair que Farage et d’autres comme lui sont juste là pour voler de l’argent à l’Union Européenne pour leur propre gain.

Maintenant, nous savons qu’une plante dans un pot ne produit pas tellement d’oxygène, ou, du moins, pas assez pour considérer d’en mettre une. Mais nous continuerons avec l’assomption de toute façon. Farage coûte au contribuable européen quelque 100K euros par an et, en outre, il faut ajouter les assistants qui travaillent pour lui. Par la suite, nous devrons payer sa pension, une fois qu’il prendra sa retraite dans une dizaine d’années (le bonhomme a déjà 54 ans et devrait se retirer vers ses 63 ans), à moins qu’il n’y ait pas d’accord entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne. Sans faire de maths, il est 100% clair qu’une plante résulte beaucoup plus intéressante que lui.

Si des mathématiques sont nécessaires pour étaler notre proposition, voici qu’un Farage consomme entre 550 et 660 litres d’oxygène par jour, pesant en tout moins d’un kilogramme, et produit autour de 500 litres de CO2, pesant en tout à peu près un kilogramme aussi, sans rien produire d’utile en échange. Pendant ce temps, la plante dans son pot vaut déjà beaucoup plus que Farage d’un point de vue esthétique. Mais, si nous faisons en plus des calculs, il en résulte qu’une plante avec 50 feuilles, avec chaque feuille produisant quelque 5 ml d’oxygène par heure, produirait quelque 50*5=250ml d’O2 par heure. Si nous sommes gentils et considérons que Farage travaille environ 8 heures, ceci serait 250*8=1 500ml, ou bien 1,5 litres d’oxygène par jour. Comme déjà mentionné, ce n’est pas beaucoup. D’après quelques calculs, il faudrait entre 300 et 500 plantes d’intérieur pour produire autant d’oxygène qu’un humain consomme chaque jour. La seule maintenance nécessaire est d’enlever les feuilles mortes de temps à autre et d’arroser la plante quelquefois. Ceci, en quelques mots, est très bon marché.

Donc, notre conclusion est que nous devrions remplacer Nigel Farage par une plante au Parlement Européen pour économiser du temps, de l’oxygène, l’argent du contribuable européen et le temps des autres membres du Parlement, tandis que les environs seraient embellis. Tout le monde en ressort gagnant. 

Plus sur ce sujet:

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*